Un Raspberry, ça s’allume et ça s’éteint

C’est fait de tout petit rien…

Plus sérieusement, pour allumer un Raspberry Pi, pas de soucis : vous le brancher sur le courant, il démarre aussitôt… et est accessible en une quinzaine ou vingtaine de secondes.

Par contre, il faut être plus vigilant pour l’éteindre. Un petit peu pour la bonne santé du Raspberry, beaucoup pour celle de la carte microSD.

Explications

Au démarrage, le déclencheur de ce démarrage est le fait d’amener du courant. Le Raspberry Pi se réveille puis va commencer à utiliser la carte microSD. Le processus est maîtrisé, aucun risque.

A l’arrêt, il faut s’assurer que le Raspberry Pi n’est plus en train d’écrire sur la carte microSD avant de débrancher l’alimentation. Parce que dès que vous débranchez, tout s’arrête. Il n’y a pas de petite réserve d’énergie qui permet de finir la tâche en cours. Couper l’alimentation alors que le Raspberry Pi est en train d’écrire sur la carte microSD pourrait réduire la durée de vie de celle-ci… voir la corrompre complètelent (C’est un peu le même principe que celui d’éjecter la clé USB depuis Windows avant de la débrancher du PC.).

Action d’extinction

Si vous êtes en ligne de commande, vous pouvez agir avec la commande

sudo halt

Au bout de quelques secondes, la petite diode verte va arrêter de clignoter, et vous n’aurez plus que la diode rouge qui restera allumée. C’est bon, la verte ne s’allume plus ? Sur ? Et bien vous pouvez débrancher l’alimentation.

Et si vous préférez redémarrer (plutôt que de débrancher rebrancher l’alimentation)

sudo reboot

Si vous êtes sur une interface graphique (OpenElec, Raspbian, …), il va falloir trouver le bouton qui va vous permettre de demander l’extinction du système.

Pensez-y, c’est pour la longévité de votre installation !

About Author:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *